Comment créer une trame d’entretien individuel annuel 

L’entretien individuel annuel, bien que facultatif, est un rendez-vous important pour le collaborateur et le manager. Il permet d’en savoir plus sur les attentes du salarié, de communiquer des attentes spécifiques sur le poste ou en terme de compétences, et de fixer des objectifs pour l’année à venir.

L’entretien individuel permet d’analyser des points complètement différents ou en amont de l’entretien professionnel. C’est pourquoi il est fortement recommander de réaliser ces deux entretiens en parallèle.

Les objectifs principaux de l’entretien annuel

L’entretien annuel, comme son nom l’indique, se déroule tous les ans. L’objectif principal de l’entretien individuel est de faire le point sur ce qu’il s’est passé au cours de la dernière année écoulée. C’est aussi l’occasion de fixer les objectifs individuels ou collectifs pour les collaborateurs.

 Cette entrevue permet aussi de faire un état des lieux du cadre de travail et du ressenti des salariés sur leurs missions. C’est également l’occasion de connaitre les besoins en compétences des salariés.

Certaines entreprises, à travers leur convention collective, peuvent rendre l’entretien annuel obligatoire pour tous les collaborateurs. Si c’est le cas, le salarié doit en être informé lors de son entretien d’embauche puis lors de la signature du contrat de travail.

Bien choisir ses questions pour créer sa trame d’entretien individuel

Image décrivant une personne qui réalise sa trame d'entretien avec Skeely

Bien préparer son entretien passe par la réalisation d’une trame efficace qui comporte des questions pertinentes pour le collaborateur et le manager. Une des erreurs que font les managers en créant leur trame est de créer un seul modèle avec les mêmes questions pour tout le monde.

Le choix des questions doit se faire en fonction de plusieurs critères comme le métier, le service / le pôle dans lequel le collaborateur travaille, le niveau de poste occupé, etc.

Pour vous aider dans le choix des questions, utiliser des modèles de trame est une excellente base. Mais la personnalisation reste importante. Si vous n’adaptez pas vos questions au collaborateur que vous avez en face de vous, l’entretien risque d’être moins pertinent et l’analyse qui en découlera également. Les entretiens annuels sont très importants, il serait dommage de ne pas en profiter au maximum.

Des exemples de questions pertinentes pour sa trame d’entretien individuel

Il peut exister plusieurs types de questions dans une trame d’entretien individuel annuel. Les premières vont souvent avoir pour thème ce qu’il s’est passé au cours d’une année :

  • D’une façon générale, comment s’est déroulée l’année ?
  • Comment jugez-vous l’implication professionnelle cette année ?

Les premières questions seront plus globales, elles donneront un aperçu de l’année écoulée. Puis, plus vous avancerez dans la trame d’évaluation, plus vous irez dans le détail avec des questions sur les objectifs, le métier ou les compétences :

  • Quelles expertises avez-vous développées cette année ?
  • Pensez-vous avoir atteint vos objectifs ?
  • Comment pourrions-nous améliorer votre poste ?

Par la suite, le manager pourra noter si selon lui les objectifs de l’année ont été validés par le collaborateur. Il est intéressant de mettre en place chaque année des nouveaux objectifs pour l’année à venir, et d’évaluer ceux établis au précédent entretien annuel.

Enfin, vous pouvez ajouter une partie améliorations et suggestions envers l’entreprise, vous pourriez avoir d’excellentes surprises :

  • Quelles sont vos propositions concrètes pour améliorer notre entreprise ?

Pour finir, il est essentiel de réaliser une partie sur le bilan général de l’entretien. Dans cette partie on trouvera l’avis du manager, l’évaluation de la performance ou encore l’évaluation du savoir-être. Cela permet de connaitre l’avis des deux parties.

La validation de l’entretien

Faire valider l’entretien par le manager et le collaborateur est essentiel ! Car cela permet à chacun d’effectuer une relecture et de valider les réponses.

Sur papier, une signature permet de valider l’échange. Mais lorsque l’on utilise un logiciel d’entretien d’évaluation, il existe plusieurs niveaux de validation en voici 2 exemples :

  • La validation simple : Le collaborateur et le manager coche une case attestant avoir validé l’échange.
  • La signature électronique : Certifiant l’échange, elle apporte une valeur juridique à l’entretien venant d’être réalisé.

Skeely vous aide dans la création de trames d’entretien individuel

La création de trames peut prendre pas mal de temps surtout si vous êtes dans une entreprise avec énormément de postes et de services différents.  Il peut s’avérer intéressant d’utiliser un logiciel d’entretien d’évaluation afin de vous faciliter la tâche.

Le logiciel Skeely vous met une dizaine de trames à disposition préconçue par nos soins. Vous avez aussi la possibilité de créer et de personnaliser vos trames à votre guise. En plus de la création de trames, Skeely vous donne la possibilité de passer et de suivre vos entretiens grâce à nos différents modules.

Notre logiciel propose jusqu’à trois modèles de validation et notamment la signature électronique qui vous permet d’avoir une certification juridique officielle.

Nos derniers articles

Des questions sur Skeely ?

Notre équipe répondra à toutes vos questions

illustration de la réalisation d'entretien d'évaluation avec le logiciel skeely